Selon la quinzième édition du baromètre du Numérique réalisée par le Credoc, pour le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Arcep, 16% des français n’ont pas internet à la maison.
Mais 92% des individus interrogés ont un téléphone mobile et 35% une tablette.
Alors, alors? Alors la fracture numérique est encore bien là. Les ruraux paient le prix fort.
Le réseau peine encore à innerver le paysage. Les sivages quant à eux, se sont bien installés.

Mais à côté des questions qui dessinent l’évolution des usages, un point est à observer : seuls 15% des sondés ont utilisé une plateforme de particulier à particulier pour un service contre rémunération et seulement 5% à pratiquer l’’échange et le partage sans rémunération.
Alors, si l’uberisation des services occupe les médias, excite les métiers et agite les consciences, elle est bien inscrite dans un mouvement slow, qui devrait laisser aux plus retors le temps de mesurer les enjeux de société d’une vision plus ouverte de l’idée de l’avoir….